Partage et utilisation des connaissances : Description du projet

Titre : Le partage et l'utilisation des connaissances (PUC) dans le réseau montréalais de la santé publique : bilan des activités actuelles et plausibilité/légitimité d'accroître et diversifier les activités

 
Description du projet
 
Ce projet de recherche est né à la suite de l’exercice de priorisation mené auprès des responsables de secteurs de la Direction de santé publique de l’Agence de la santé et des services sociaux de Montréal. Dans le cadre de ces rencontres, il avait été proposé de faire un bilan des activités de partage et d’utilisation des connaissances de santé publique dans le réseau montréalais et de cerner les perceptions des divers acteurs face à ces activités.
 
Cette préoccupation marquée pour la pratique et la gestion fondées sur les données probantes s’inscrit dans un courant plus large dans les professions de la santé qui favorise l’intégration des données de recherche dans la pratique. En santé publique, cela se traduit par le désir d’une utilisation juste et rigoureuse des meilleures données disponibles dans le but d’éclairer le processus décisionnel sur les interventions et les politiques publiques. Par souci d’efficacité et d’efficience, les pratiques professionnelles basées sur des comportements rationnels, prévisibles et systématiques sont de plus en plus valorisées. Si aucun modèle théorique ne fait consensus dans l’identification de stratégies qui favoriseraient la mise en pratique des connaissances scientifiques, le développement d’une culture de décision et d’action axée sur l’utilisation des données probantes font partie des défis que tente de relever le domaine de la santé publique.
 
Le partage et l’utilisation de connaissances (PUC) ou Knowledge transfer and exchange (KTE) peut être défini comme l’échange de connaissances entre les utilisateurs et les producteurs de connaissances. L’approche privilégiée par le PUC s’exprime comme un processus interactif et itératif entre des utilisateurs qui reçoivent des connaissances pertinentes pour l’action et des producteurs qui sont informés des besoins de ces mêmes utilisateurs. 
 
 
Objectifs 
 
  1. Mieux comprendre le rôle et l’étendue des activités de partage et d’utilisation des connaissances de santé publique dans le réseau montréalais;
  2. Cerner les perceptions des divers acteurs face à ces activités.
 
Méthodologie
 
La collecte de données s’est déroulée sur une période de deux ans (2009 et 2010). Tous les secteurs de la Direction de santé publique (DSP) ont participé de même que chacun des 12 Centre de santé et de services sociaux (CSSS) de l’Île de Montréal. Les 40 entrevues retranscrites forment le corpus du projet. Les données ont été traitées par analyse qualitative. Les entrevues ont été découpées en segments et classées dans des catégories conceptuelles plus larges. 
 
Résultats
 
L’analyse qualitative par théorisation ancrée a permis d’explorer les préoccupations, les enjeux et les réflexions des participants sur les expériences de PUC dans le réseau de la santé publique. 
 
Financement
 
Ce projet de recherche a été financé via les fonds du Programme de soutien en santé publique (PSSP).