BIXI MULTI-VILLES : Description du projet

Titre : Une étude multi-villes sur l’impact de l’implantation de programmes de vélos en libre-service sur l’utilisation du transport actif et le risque de collisions.
 
Description du projet
 
Il y a de plus en plus d’évidences que la modification de l’environnement bâti et l’amélioration de l’accessibilité aux infrastructures de transport actif (trottoirs, pistes cyclables) ont le potentiel d’augmenter la pratique régulière de l’activité physique et d’atteindre ainsi les recommandations de santé publique pour la pratique de l’activité physique.
 
Les programmes de vélos en libre-service sont une stratégie novatrice pour favoriser l’utilisation du transport actif. Plus de 100 programmes de vélos en libre-service existent à travers le monde (Hangzhou, Paris, Lyon, Barcelone, etc.). En 2009, Montréal était la première ville nord-américaine à implanter un programme de vélos en libre-service, qu’elle a nommé BIXI. À ce jour, les études portant sur l’évaluation des programmes de vélos en libre-service sont fragmentaires.  Le lien de causalité entre l’implantation de ces programmes et leur impact sur l’utilisation du vélo et le risque de collisions reste difficile à établir. De plus, peu d’études ont évalué les effets de l’implantation des programmes de vélos en libre-service à travers plusieurs villes en ayant des groupes témoins.
 
Objectifs
 
En continuité avec le projet Impact d'une intervention visant l'augmentation de l'accessibilité et la convivialité d'un mode de transport actif sur la santé des populations ; le cas de BIXI à Montréal, ce projet a comme objectif d’examiner l’impact de l’implantation d’un programme de vélo en libre-service sur des indicateurs de santé des populations de plusieurs villes nord-américaines.
 
Plus précisément, le projet vise à :
 
  1. Mesurer l’impact moyen de l’implantation de programmes de vélos en libre-service sur l’utilisation du vélo et le risque de collisions entre cyclistes et véhicules motorisés;
  2. Examiner la variabilité de l’implantation des programmes de vélos en libre-service sur la prévalence d’utilisation du vélo le risque de collisions entre cyclistes et véhicules motorisés;
  3. Identifier les variables qui sont associées à la variabilité de l’implantation des programmes de vélos en libre-service.
 
Méthodologie
 
Pour répondre aux objectifs de la recherche, un devis quasi-expérimental, nommé non equivalent groups design est utilisé. Les populations qui vivent dans des villes avec et sans programme de vélos en libre-service serviront de groupes expérimentaux et témoins. Trois sondages Internet répétés (entre 2012 et 2013) seront réalisés auprès de la population de cinq villes expérimentales (Montréal, Toronto, Vancouver, Boston et New York) et trois villes témoins (Detroit, Philadelphie et Chicago). Pour chaque ville et chaque sondage, il y aura un échantillon de 1500 personnes, pour un total de 36 000 personnes. Les questions seront réparties sous cinq thèmes : 1) état de santé, 2) connaissance et expérience des programmes de vélos en libre-service, 3) activité physique vigoureuse, 4) habitudes d’utilisation du vélo et 5) caractéristiques sociodémographiques. 
 
Résultats 
 
Les résultats de l’étude seront divulgués via des articles et présentations scientifiques ainsi que des activités de partage et d’utilisation des connaissances.
 
Financement
 
Ce projet est subventionné par les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC).